Retrospective de la cérémonie du 11 novembre 2014

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 2014 A SAINT CLAIR SUR ELLE

Discours de Madame Maryvonne RAIMBEAULT, Maire de St Clair sur Elle

Histoire du monument aux morts :

Le 27 janvier 1919, le Conseil Municipal de St Clair sur Elle en session extraordinaire sous la présidence de Monsieur LAMY, Maire.
« Le Conseil considérant que c’est un devoir pour la commune d’élever un monument à la mémoire des braves qui sont morts pour la défense du droit et de la liberté » accepte le monument.
Il a été financé par un prélèvement de 4500 Frs sur le budget destiné à l’entretien des bâtiments communaux. Le surplus sera prélevé sur le reliquat de l’exercice 1918 et une souscription a été ouverte.
Le coût total s’est élevé à 9540 Frs.
La souscription a permis de recueillir 1100 Frs.
Saint clair comptait à l’époque 530 habitants.
Le monument a été érigé sur cette place des tilleuls en juin et juillet 1920 et a été inauguré le 8 novembre 1920.
Programme de la fête relaté dans le registre du conseil municipal :

 Le matin, à l’église, service solennel.

 Le cortège se rend au monument, précédé de 3 jeunes filles symbolisant la France, l’Alsace et la Lorraine et portant le drapeau tricolore.

 Chant de la Marseillaise par la musique « les enfants de St Clair ».

 « Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie » par les enfants des écoles sous la direction de leur instituteur.

 « Poésie patriotique par Melle MALVAL Marie.

 Bénédiction du monument par l’archiprêtre de Saint-Lô.

 Discours de Monsieur de la Groudière, député.

 Discours de Monsieur Sébire, conseiller Général.

 Remerciements de Monsieur LEMENOREL, maire de St Clair.

 Morceau de musique.

 Poésie patriotique « A nos héros »

 « Verdun on ne passe pas », chant par les enfants des écoles.

2

Le monument a été lors de la 2ème guerre mondiale mutilé à la demande des Allemands.

Tout à l’heure, à la maison des associations, vous pourrez voir des cartes postales relatant la cérémonie d’inauguration.

13 14 15

30 noms y seront gravés : soldats morts au combat et des suites des blessures ou maladies

  • BOSCHER Octave
  • CHAN Paul
  • DELANGLE Paul
  • ENGUEHARD Arthur
  • CORMENTIN Alfred
  • GERMAIN Aimé
  • GUERARD Auguste
  • GUILLAUME Gustave
  • JAMARD Léopold
  • LEBEURIER Victor
  • LEBOUVIER Jean
  • LEBOURGEOIS Léon
  • LEDENTU Louis
  • LENOIR Charles
  • LESELLIER Paul
  • MAGDELAINE Armand
  • MARGUERITE Albert
  • MARIE Désiré
  • MAUROUARD Edouard
  • MAZOYER Léon
  • MOREL Paul
  • OSOUF Alexandre
  • PEZERIL Lucien
  • PIEDAGNIEL Eugène
  • POISSON Charles
  • POISSON Octave
  • ROGER René
  • TREFEU René
  • VENGEON Léon
  • VALLEE Jules

1 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 16 17

CEREMONIE AU CIMETIERE DE ST CLAIR SUR ELLE

Discours de Madame Maryvonne RAIMBEAULT, Maire de St Clair sur Elle

Tombe restaurée au cimetière d’un mort pour la France

A l’occasion de la reprise des tombes dans le cimetière, un employé des archives départementales nous a signalé, que parmi les tombes que nous envisagions de reprendre, se trouvait celle d’un soldat mort à la guerre de 14-18. Cette tombe a été remise en état par les employés communaux que je remercie et félicite pour la qualité de leur travail.

Auguste GUERARD est né le 28 octobre 1893 à Villiers-Fossard.
Soldat de 2ème classe au 25ème régiment d’infanterie 11ème compagnie, immatriculé sous le numéro 5025. Il est décédé à Habarcq dans le département du Pas de Calais le 3 juin 1915 dans sa 22ème année des suites de blessures de guerre.
il était le fils d’Emile GUERARD et d’Ernestine LEFEVRE domiciliés à St Clair, au Bas des Landes.

La transcription de décès a été faite sur les registres d’Etat Civil de la commune de St Clair le 11 août 1915 avec la mention « Mort pour la France ».

Sur la tombe voisine, il est également fait mention d’un autre soldat mort pour la France en 1916, DELANGLE Paul, à l’âge de 43 ans.

18 19